TOUT SAVOIR SUR... LE PAILLAGE

Pour ne pas laisser la terre nue au jardin, qu'il s'agisse du potager, de vos plates-bandes et massifs, la solution du paillage est idéale ! Pourquoi pailler le sol ? Comment choisir parmi les différents paillages, et quels sont leurs avantages ? On vous explique tout !

TOUT SAVOIR SUR... LE PAILLAGE

Le paillage, pour quoi faire ?

 

La nature a horreur du vide, c'est un fait ! Et au jardin comme en forêt, la terre préfère être couverte plutôt que nue, d'où l'utilité du paillage.

En le recouvrant de matériaux, minéraux ou organiques, le sol sera protégé, et nourri le cas échéant.

Le paillage pourra être déposé partout au jardin : au pied des arbres, des haies et massifs, dans le potager,et même dans les pots et jardinières.  

 

Les paillages limitent le désherbage et l'évaporation, en maintenant le pied des plantes au frais. Ils protègent les racines des aléas climatiques, et de l'érosion des sols en cas de pluies abondantes. Lorsqu'ils sont d'origine végétale, les paillages nourrissent les sols en se décomposant. Ils contribuent ainsi à améliorer la structure et la vie du sol sur lequel ils sont déposés.

De plus, ils ont une vocation esthétique, et mettent en valeur les plantes.

Notez également qu'au potager, les paillages permettent aux fruits et légumes de rester propres.

 

Quel paillage choisir, pour quel usage ?

 

Paillage minéral, végétal, bois, écorces, résidus de tonte... comment les utiliser ? Quelles sont leurs qualités ?

 

- Les paillages minéraux

Graviers, pouzzolane, briques concassée, billes d'argile, paillettes d'ardoise... les possibilités de paillis minéraux sont nombreuses.

Ceux-ci ont l'avantage de couvrir le sol de manière durable et efficace, à condition d'être posés en couche de 5 centimètres minimum, sur un sol exempt de mauvaises herbes.

La pose d'un feutre géotextile non tissé sous le paillage minéral permet d'éviter pour longtemps les remontées de terre, ainsi que la pousse des mauvaises herbes.

Cependant, si vous aimez les jardins plus naturels, qui laissent place à un peu de spontanéité, posez directement le minéral sur sol nivelé et tassé par quelques pluies et arrosages.

Nous vous conseillons également d'opter pour un paillage minéral dont la couleur est proche de celle de la pierre locale, de la toiture ou de la façade de votre maison;

paillez les pieds des plantes en pots

- Les paillis légers

Les paillis légers, paillettes de Miscanthus, de lin, de chanvre, ou cosses de sarrasin ou encore cosses de cacao, ont pour caractéristique principale de se décomposer en 2 à 3 ans. Ils sont tout particulièrement indiqués pour les massifs et potagers avec bordure ou les pots, car ils se dispersent facilement.

 

Les paillettes sont généralement beige clair et foncent avec le temps.

Quant aux cosses de sarrasin, il s'agit d'un paillage très fin : il a l'avantage de freiner les limaces qui ne l'apprécient pas. Sa couleur foncée attire et garde la chaleur, et le rend ainsi intéressant dans les régions nord et ouest. Il est tout indiqué pour les cultures en pot, ainsi qu'au potager en couche pas trop épaisse, pour ne pas gêner la croissance des semis.  

 

Les cosses de cacao ont une odeur assez marquée : ce paillage très nutritif se décompose en un an. Il s'utilise principalement dans les massifs fleuris en couche pas trop épaisse, pour ne pas risquer qu'il croûte, voire qu'il moisisse et produise une odeur désagréable. Il est déconseillé si vous avez un chien, car cela l'attire, et une surconsommation serait toxique pour lui.

 

Enfin, les cosses de coco broyées donnent un paillage plus lourd et donc plus stable, dont la durée de vie est supérieure, entre 4 et 7 ans.

 

 

- La paille, le foin et le gazon

Ces trois paillages ont des aspects rustiques et campagnards qui peuvent être intéressants pour planter le décor, mais ce n'est pas tout !

 

La paille se décompose en une année, et doit être disposée en couche bien épaisse. Elle couvrira mieux le sol si elle est hachée. Elle constitue un rempart efficace contre le froid, mais doit être enlevée dès la fin des gelées hivernales, afin que le sol puisse se réchauffer convenablement.

 

Le foin, plus fin, se décompose encore plus rapidement, en environ 6 mois. Il délivre ses éléments nutritifs plus vite que la paille.

 

Le gazon s'utilise en couches pas trop épaisses, 5 centimètres maximum, afin de limiter la macération : ses apports en azote sont appréciables au printemps. Il est peu efficace pour limiter la pousse de mauvaises herbes, à moins d'ajouter une autre couche de paillage par dessus.

 

- Les paillages de bois

Plus le paillage de bois est gros, moins vite il se décompose. Les paillages les plus fins sont indiqués pour les plantes en pots, ainsi que les massifs de vivaces ou de plantes annuelles.

Il est recommandé de ne pas trop l'incorporer à la terre, car il risquerait de consommer de l'azote, privant les autres plantes de celui-ci : il est donc déconseillé dans les potagers.

 

En plaquette ou en copeaux, le paillis de bois est esthétique, pratique et uniforme, idéal dans les massifs et potées. Il couvre le sol efficacement, et se décompose en 3 à 4 ans.

Le bois raméal fragmenté (BRF) est le produit du broyage des branches et rameaux d'arbres et arbustes. Il contient des parties vertes et des parties ligneuses : ce paillage contribue fortement à la vie des sols, et est idéal pour les grands massifs ou au pied des arbres. Vous pouvez le fabriquer vous-même avec un broyeur, vous évitant les allers-retours à la déchetterie.

 

- Les écorces

Généralement, il s'agit d'écorces de pin, qui ont la propriété d'acidifier les sols calcaires. Elles seront les bienvenues pour pailler les pieds des conifères ainsi que les plantes de terre de bruyère, des arbres et arbustes, en évitant les rosiers. Leur durée de vie est supérieure à 5 ans, et elles évitent la plupart des mauvaises herbes.

 

- Le compost et les résidus de plantes

Le compost grossier et mûr sert également de paillage, souvent appelé "Mulch", très efficace et nutritif.

Les résidus de plantes annuelles et potagères peuvent aussi être coupées, hachées ou broyées en vue de pailler la surface du sol : il s'agit de compostage direct. Pensez évidemment aux feuilles mortes, qui se décomposent assez vite en hiver, et nourrissent bien la vie du sol.

Vous avez d'autres question sur les différents paillages et leurs usages ? Prenez le temps de nous solliciter, nous serons ravis de pouvoir vous aider à prendre soin de votre jardin et de vos plantes.

Des dessins uniques

Des dessins uniques pour transmettre notre passion

À la manière de la séquence phare de l’émission, notre coach paysagiste met en dessin vos projets et notre savoir-faire.

Une marque célèbre

Une collaboration unique pour une ambition partagée

Avec la collaboration de France 5, de Stéphane Marie et de l’émission, l’histoire des plantes SILENCE, ça pousse ! a commencé en 2016. Cette rencontre est née d’une volonté commune : partager nos savoirs et rendre accessibles et ludiques les conseils de jardinage les plus pointus.

Producteurs de végétaux francais

Des producteurs reconnus sur le marché du végétal

Un groupe de PME familiales et coopératives, spécialisées dans le végétal, a uni ses compétences pour élaborer les produits de la marque SILENCE ça pousse! et vous accompagner pour plus de nature dans votre quotidien.

Notre expérience du coaching

Un accompagnement personnalisé

Nos articles, nos conseils, nos produits et bien sûr notre coach, vous accompagnent pour répondre à toutes vos questions et vous aider à passer à l'action.

Notre coach vous répond gratuitement Notre coach vous répond gratuitement
Notre coach vous répond
gratuitement