ENTRETIEN DES ORCHIDEES : LE GUIDE COMPLET

Vous adorez vos orchidées et vous les bichonnez chaque jour ? Vous aimeriez en avoir chez vous, mais vous ne savez pas comment en prendre soin ? Voici notre guide complet de l'entretien de vos orchidées : nos conseils, nos astuces et tout ce qu'il faut savoir pour profiter de ces magnifiques fleurs.

ENTRETIEN DES ORCHIDEES : LE GUIDE COMPLET

L'orchidée, une fleur à part

 

L'orchidée est assurément une fleur à part, unique. En France métropolitaine, elle est toujours cultivée en pot, en intérieur, sous abri ou sous serre chaude.

Les orchidées sont des fleurs tropicales, au feuillage persistant, et ne sont donc pas rustiques, adaptées à nos climats. Elles se caractérisent par des formes, des coloris et, le cas échéant, des parfums souvent spectaculaires. On compte plus de 25 000 espèces d'orchidées différentes à travers le monde, formant la vaste famille des Orchidacées : certaines d'entre elles sont dites "épiphytes" et ne peuvent pousser qu'accrochées à un support, tandis que d'autres sont terrestres.

La variété commerciale la plus répandue est le Phalaenopsis, aux fleurs facilement reconnaissables en forme de papillons et aux feuilles assez épaisses.

L'entretien des orchidées nécessite quelques bonnes pratiques en matière d'arrosage, et de soins, notamment pour réussir à les faire refleurir.

Comment et quand arroser votre orchidée ?

Les orchidées vivent dans des milieux naturels chargés d'humidité atmosphérique, qu'elles captent par l'intermédiaire de leurs racines. Il est donc important que le terreau soit régulièrement humidifié et si possible, que l'atmosphère ne soit également pas trop sèche ou trop humidifiée, comme c'est généralement le cas dans les cuisines et salles de bain.

Il est également essentiel que votre plante ne soit pas placée trop près d'une source de chaleur.

 

Quand arroser votre orchidée ?

La fréquence moyenne d'arrosage d'une orchidée est d'environ une dizaine de jours, idéalement une fois par semaine environ, exception faite du Cymbidium, qui doit être arrosé 2 fois par semaine.

Arrosez votre fleur le matin, ce qui laissera le temps à l'eau de s'évaporer avant la nuit. Espacez la fréquence des arrosages lorsque la température et la luminosité baissent, ou si la plante est en période de repos  

Dans le cas des orchidées à racines aériennes visibles, vous pouvez facilement savoir si votre orchidée a soif en examinant la couleur de ses racines : si celles-ci sont vertes, il n'est pas nécessaire d'arroser. En revanche, si elles apparaissent teintées de gris, un arrosage s'impose !

Certaines orchidées, comme les Cattleya, qui forment une sorte de bulbe aérien à la base des feuilles, doivent éviter les excès d'eau, identifiables par l'apparition de rides sur ces pseudo bulbes. Il convient de laisser sécher le terreau entre les arrosages pour cette plante, qui doit cependant être arrosée régulièrement, toute l'année.

 

Comment arroser votre orchidée ?

Vous pouvez plonger les trois-quarts du pot dans un récipient d'eau pendant quelques minutes, avec précaution cependant, pour ne pas faire flotter les écorces assez légères et lessiver trop le terreau. Puis, laissez la plante s'égoutter à l'air libre.

Il est sinon possible d'arroser directement la surface du terreau, avec mesure et délicatesse, en évitant d'inonder le cœur de la rosette de feuilles des orchidées. Il est préférable d'utiliser de l'eau pas trop froide, idéalement à température ambiante. Une eau de pluie ou une eau peu calcaire est idéale, et laisse moins de traces blanches sur les feuilles. L'eau du robinet est tout à fait utilisable, en la laissant quelques temps se réchauffer, et en attendant que le chlore s'évapore avant l'arrosage. Ne laissez pas d’eau stagner dans les soucoupes, sauf si elle n'est pas en contact avec le pot, séparée par exemple par une couche de billes d'argile, ce qui permet d'avoir une évaporation d'eau bénéfique à sa croissance.

Orchide papillon

Comment faire refleurir les orchidées ?

C'est LA question que se posent tous les possesseurs d'orchidées ! Tout dépend de l'espèce que vous avez chez vous.

- Phalaenopsis (ou orchidée papillon) : pour la faire refleurir, coupez la tige au-dessus du deuxième œil (bourgeon sur la tige). Vous pouvez effectuer cette opération deux fois de suite. Au-delà, il est préférable de couper la tige près de sa base.

- Dendrobium (ou orchidée bambou) : une fois ses fleurs fanées, coupez les tiges juste au-dessus de la feuille la plus haute de la pousse. Lorsque cette nouvelle pousse a terminé sa croissance, elle peut donner une ou deux nouvelles tiges de fleurs. La plante aime la chaleur et l'humidité.

- Cymbidium : l'astuce à connaître pour faire refleurir cette orchidée, c'est qu'il lui faut une période avec des nuits fraiches, dès le printemps, et surtout entre la fin de l'été et le début d'automne. Placez-la progressivement dehors après les risques de gelées, vers mai par exemple, à mi-ombre, puis plus à la lumière de la fin de l'été à l'automne, toujours à l'abri des vents. Une véranda permet une acclimatation progressive à l'extérieur. Rentrez la plante dès que le temps devient plus froid, et avant les gelées, vers le début de l’automne. Sachez aussi que ses boutons floraux tombent facilement au-delà de 18 °C : déplacez-la dans une pièce pas trop chaude à ce moment-là.

- Cattleya : le truc pour faire refleurir cette orchidée est de lui offrir 14 heures de nuit à partir de septembre, jusqu'à mars environ. Vous pouvez donc mettre la plante au noir dans un placard par exemple ou sous un abat-jour et un drap, de 18 heures à 8 heure chaque jour, et ceci jusqu'à ce que ses boutons floraux apparaissent. Evitez-lui absolument les courants d'air.

Orchide parfume

Comment rempoter vos orchidées ?

Le rempotage des orchidées se pratique généralement en fin d'hiver ou au début du printemps, mais peut avoir lieu quasiment toute l'année en dehors de l'hiver.

Il a souvent lieu lorsque la plante produit de nouvelles racines : cela implique d'observer son cycle de pousse dans l'année, qui diffère en fonction des individus.

Généralement, on rempote une orchidée environ tous les 2-3 ans, lorsque ses racines s'accumulent sur le pourtour du pot, que sa végétation est trop dense et serrée ou que le terreau est trop tassé, que les écorces se décomposent.

Utilisez pour ce faire un pot juste un peu plus grand que le précédent si la plante s'est élargie, ou de la même taille si son volume reste à peu près le même. Il convient de supprimer toutes les racines mortes, sèches et fripées, noires et molles, pour garantir une plante saine par la suite. Rempotez votre orchidée avec un terreau de rempotage spécial orchidées, composé en majorité d'écorces et d'un peu de terreau. Faîtes tremper délicatement le pot quelques minutes dans l'eau pour bien l'humecter, puis laisser bien l'eau s'écouler ou arrosez en surface du terreau.

Orchide bambou

Quid des autres soins ?

Les orchidées ont-elles besoin d'engrais ?

Les orchidées apprécient un apport d'engrais soluble spécial orchidées tous les 15 jours environ, au printemps et en été. Il est sinon possible d'utiliser un engrais pour plantes vertes lors de la pousse, puis un engrais pour plantes fleuries lors du développement de la floraison.

Arrosez d'abord la plante, puis apportez l'engrais dilué, notamment lorsque la plante fait ses pousses ou produit des racines, ou bien qu'elle fleurit. Seules les plantes fleuries en dehors de ces périodes estivales ou printanières pourront recevoir un peu d'engrais pour soutenir leur floraison. Il faut par contre arrêter l'engrais et réduire les arrosages si la plante n'a plus de fleurs et ne produit pas de pousses, car elle est alors sûrement au repos. Evitez les apports d'engrais dans le mois qui suit un rempotage.

 

Faut-il traiter les orchidées ?

Les seuls traitements généralement pratiqués sur les orchidées, sont limités aux infestations d'insectes.

Les ravageurs les plus rencontrés sont les cochenilles. Elles produisent un miellat collant qui finit par devenir noir en surface des feuilles si on n'y fait rien, colonisé par un champignon appelé fumagine. On distingue les cochenilles à bouclier qui sont comme des coques souvent brunes collées aux feuilles et les cochenilles farineuses, qui forment des amas cotonneux blancs. Le meilleur moyen de s'en débarrasser est de nettoyer le plus gros avec de l'alcool et un coton tige pour les cochenilles farineuses, puis de traiter la plante.

Les traitements répétés au savon noir dilué à 10 % sont possibles mais difficilement à 100 % efficaces. Le traitement le plus efficace n'est pas le plus naturel ni le plus chimique de tous. Il s'agit d'utiliser du lustrant en aérosol, destiné à l'origine à faire briller le feuillage des plantes vertes. Il faut pulvériser cette huile minérale à l'air libre sur toutes les parties et recoins de la plante et du pot. Pulvérisez le produit à 20 cm de distance du feuillage environ et renouvelez l'opération au bout d'un quart d'heure pour les cochenilles à bouclier, à cause de leur coque protectrice. Attention, cela graisse un peu le sol, que vous pourrez protéger en posant un carton dessus par exemple. Renouvelez le traitement tous les 15 jours jusqu'à disparition totale des cochenilles. Surveillez scrupuleusement car de nouvelles générations peuvent apparaître dans ce laps de temps.

 

Enfin, prenez le temps d'enlever délicatement les feuilles jaunes fanées de votre orchidée, de couper les racines mortes ou sèches. N'oubliez pas non plus de nettoyer de temps en temps les feuilles, qui peuvent se couvrir de calcaire et de poussière.

 

Vous avez d'autres questions sur les orchidées ? Interrogez-nous, nous serons ravis de pouvoir vous aider et vous conseiller.

Des dessins uniques

Des dessins uniques pour transmettre notre passion

À la manière de la séquence phare de l’émission, notre coach paysagiste met en dessin vos projets et notre savoir-faire.

Une marque célèbre

Une collaboration unique pour une ambition partagée

Avec la collaboration de France 5, de Stéphane Marie et de l’émission, l’histoire des plantes SILENCE, ça pousse ! a commencé en 2016. Cette rencontre est née d’une volonté commune : partager nos savoirs et rendre accessibles et ludiques les conseils de jardinage les plus pointus.

Producteurs de végétaux francais

Des producteurs reconnus sur le marché du végétal

Un groupe de PME familiales et coopératives, spécialisées dans le végétal, a uni ses compétences pour élaborer les produits de la marque SILENCE ça pousse! et vous accompagner pour plus de nature dans votre quotidien.

Notre expérience du coaching

Un accompagnement personnalisé

Nos articles, nos conseils, nos produits et bien sûr notre coach, vous accompagnent pour répondre à toutes vos questions et vous aider à passer à l'action.

Notre coach vous répond gratuitement Notre coach vous répond gratuitement
Notre coach vous répond
gratuitement