QUAND ET COMMENT TAILLER LES ROSIERS ?

Qu’il s’agisse de rosiers buissons, d’arbustes, de rosiers grimpants ou sur tige, la taille des rosiers est un exercice bien plus simple qu’il n’y parait. Pour savoir quand et comment la taille doit être faite, il suffit de comprendre pourquoi on la fait en fonction des saisons et ce qu’il se produit lorsque votre rosier est taillé. Avec un peu de pratique, vous deviendrez vite autonomes. 

QUAND ET COMMENT TAILLER LES ROSIERS ?

Quand tailler les rosiers ?

A chaque saison, les rosiers demandent un peu d’attention et nécessitent une taille éventuelle.  

- La taille de printemps  

« Taille tôt ou taille tard : Rien ne vaut la taille de mars » dit l’adage ! Le début du printemps est la période principale pour la taille des rosiers, généralement entre février et mars, toujours en dehors des moments où il gèle. Elle s’effectue alors que le rosier n’a pas encore démarré sa pousse, sur des bourgeons dormants, qu’on appelle des yeux.

 

- La taille d’été

En été, vous pouvez supprimer les fleurs fanées sur les variétés de rosiers à floraisons remontantes, pour favoriser leur renouvellement. Vous pouvez tailler juste sous la fleur, ou tailler de préférence juste au-dessus d’une feuille tournée vers l’extérieur du rosier et comportant 5 folioles (5 petites feuilles assemblées entre-elles plutôt que 3).

- La taille d’automne

Cette taille de nettoyage facultative consiste juste à éliminer le bout des branches un peu trop longues, possiblement chargées de fruits, pour obtenir un jardin très « propre » et net. Certaines personnes préfèrent cependant garder cet aspect naturel tout l’hiver, ce qui peut aussi plaire aux oiseaux, à la faune sauvage. En effet, certains fruits de rosiers sont même décoratifs. On peut les tailler plus tard en saison s’ils se décolorent, ou attendre la taille principale de printemps.

 

Taille des roses été et automne

- Les tailles d’hiver

Les tailles hivernales sont possibles si elles sont modérées, sur les rosiers arbustifs, de préférence ceux qui forment de gros arbustes qui ne fleurissent qu’une fois par an. Elles sont aussi possibles sur les rosiers à fleurs remontantes, en cas d’hiver doux, lorsqu’il ne gèle pas, mais elles sont plutôt à réserver aux régions tempérées, où les températures hivernales sont assez douces. En effet, le fait de tailler assez sévèrement un rosier, comme on le fait généralement sur les rosiers à fleurs remontantes, peut motiver une montée de sève plus précoce, une pousse hâtive qui rend la plante plus sensible aux gelées de fin d’hiver ou de début de printemps.  

 

Comment tailler les rosiers ?

Il est important de savoir à quel type de rosier vous avez à faire avant d’utiliser votre sécateur !

 

Taille d'un rosier arbustif  à floraison non remontante, variété ancienne ou espèce botanique d'origine plus sauvage

- Tailler les rosiers "non remontants" (qui ne fleurissent qu’une fois dans l’année)

Certains rosiers sont des variétés anciennes qui ne fleurissent que de la fin de printemps au début de l’été. C’est le cas de certaines espèces botaniques (Rosa gallica, Rosa sericea, etc.). Ces espèces fleurissent toujours sur du bois de l’année précédente : il ne faut donc pas supprimer trop de bois pour garder des fleurs pour l’année suivante. Lorsque la réserve de boutons floraux est épuisée, l’arbuste produit de longues tiges qui, à leur tour, porteront des fleurs l’année suivante. La taille consiste alors à supprimer du vieux bois, pour aérer la plante et favoriser des repousses plus jeunes. On peut raccourcir ou supprimer des rameaux ayant fini de fleurir mais il ne faut surtout pas toucher à ceux qui n'ont pas encore fleuri.

 

- Tailler les rosiers remontants

Un rosier "remontant" fleurit tout au long de la saison. Chaque nouvelle petite branche qui pousse, taillée en fin d’hiver ou début de printemps, est capable de porter des fleurs durant la même saison, dès le mois de mai et parfois jusqu’au mois de novembre.  

Tailler les rosiers à massifs à fleurs groupées ou à grandes fleurs

- Coupez les fleurs ou les groupes de fleurs après leur floraison, juste au-dessus d'une feuille dirigée vers l'extérieur, pour que le rosier reste propre avant de donner de nouvelles fleurs.  

- À la fin de l'hiver, gardez environ 3 à 5 branches principales bien disposées et suffisamment espacées entre-elles. Supprimez à leur base les branches qui s'entrecroisent, qui sont trop frêles ou desséchées.

- Rabattez les branches assez bas sur les rosiers compacts ou classiques : laissez en général 3 à 5 bourgeons (yeux à la base de chaque branche). Cela permet de garder votre rosier jeune (sans trop de vieux bois) et vigoureux plus longtemps, en concentrant la sève sur peu de futures branches, qui seront chargées de grosses fleurs.

 

Sélection des branches principales à garder

Si votre rosier est très vigoureux, vous pouvez laisser plus de bourgeons, soit environ 8 à 15 yeux à partir de la base de la branche, pour produire plus de branches et diviser un peu la forte puissance de la sève sur ce rosier.

Taille annuelle de rajeunissement sur un rosier remontant, permettant aussi une abondante floraison dans l'année

Tailler les rosiers arbustifs à fleurs remontantes

Ces rosiers à floraison prolongée forment de gros arbustes, à l’image des rosiers anglais par exemple comme ‘Buff Beauty’, ou les variétés de Rosa rugosa. Vous pouvez raccourcir si nécessaire les branches ayant fleuri d'environ 1/3, en taillant au-dessus d'un bourgeon (œil) orienté vers l'extérieur.

Supprimez le bois mort, les branches trop serrées, qui s’entrecroisent ou qui sont mal placées. Cette action permettra de donner à votre rosier une silhouette harmonieuse et suffisamment aérée pour permettre l’apparition de nouvelles pousses et une bonne circulation de l’air nécessaires à sa bonne santé.  

 

Tailler les rosiers paysagers ou miniatures

Les rosiers paysagers forment souvent des boules denses ou des coussins à bois fin et très ramifié. Ils se taillent facilement à la cisaille, puis on enlève le bois mort dans la mesure du possible. Le but est de laisser quelques bourgeons à la base des branches et d’harmoniser leur forme, pour les garder jeunes et bien florifères.

 

Tailler les rosiers tige

Les rosiers formés sur tige se taillent comme les autres, car sur cette tige, le rosier greffé est soit miniature ou paysager, buisson à grandes fleurs ou à fleurs groupées, voire grimpant. Dans ce cas, il est souvent retombant sur une tige assez haute. Reportez-vous alors à nos conseils pour la catégorie de rosier concernée.

L’important est de vous assurer que votre rosier tige est bien maintenu sur son tuteur ou son support en forme de parapluie par exemple, sans être étranglé par un lien trop serré.  

 

 

Tailler les rosiers grimpants

Les rosiers grimpants sont palissés et attachés à leur support, avec les branches étalées pour en occuper toute la surface. Le but de la taille est de rajeunir peu à peu la ramure en gardant une bonne occupation de la surface verticale et en limitant l’envergure globale du rosier.

En fin d’hiver ou début de printemps, coupez tout ce qui dépasse de l’espace défini par ce rosier grimpant. Ensuite, raccourcissez les rameaux ayant fleuri en leur laissant 3 à 5 bourgeons environ, ce qui permet d’alléger le rosier pour préserver le support et de le garder plus compact, près du mur. Quelques vieilles branches à l’écorce plus grise et ridée, épaisse, peuvent être supprimées près de leur base ou au-dessus d’une ramification. Il faut donc limiter dans la mesure du possible les branches superposées ou qui se croisent. Plus la lumière se diffuse sur des branches pas trop vieilles et bien disposées, plus l’ensemble sera en bonne santé, vigoureux et fleuri.    

 

rose grimpante

Vous savez maintenant comment prendre soin de vos rosiers en les taillant comme il se doit à la bonne période. Vous pouvez aussi compléter cet entretien par un apport de compost ou de fertilisant naturel au pied de chaque rosier. N’hésitez pas non plus à utiliser du paillage, en fin d’hiver ou début de printemps, ils adorent ça !

Produits associés

Des dessins uniques

Des dessins uniques pour transmettre notre passion

À la manière de la séquence phare de l’émission, notre coach paysagiste met en dessin vos projets et notre savoir-faire.

Une marque célèbre

Une collaboration unique pour une ambition partagée

Avec la collaboration de France 5, de Stéphane Marie et de l’émission, l’histoire des plantes SILENCE, ça pousse ! a commencé en 2016. Cette rencontre est née d’une volonté commune : partager nos savoirs et rendre accessibles et ludiques les conseils de jardinage les plus pointus.

Producteurs de végétaux francais

Des producteurs reconnus sur le marché du végétal

Un groupe de PME familiales et coopératives, spécialisées dans le végétal, a uni ses compétences pour élaborer les produits de la marque SILENCE ça pousse! et vous accompagner pour plus de nature dans votre quotidien.

Notre expérience du coaching

Un accompagnement personnalisé

Nos articles, nos conseils, nos produits et bien sûr notre coach, vous accompagnent pour répondre à toutes vos questions et vous aider à passer à l'action.

Notre coach vous répond gratuitement Notre coach vous répond gratuitement
Notre coach vous répond
gratuitement