ET SI VOUS PLANTIEZ DES ARBRES FRUITIERS NAINS ?

Vous adorez cueillir et déguster des fruits de saison, mais vous ne disposez pas de la place nécessaire chez vous pour aménager un verger ? Vous pouvez planter des arbres fruitiers nains, en pleine terre ou en pot. Quelles sont les grandes caractéristiques des fruitiers nains ? Comment les planter et quelles sont les bonnes pratiques pour obtenir d'abondantes récoltes ? Voici tout ce qu'il faut savoir avant de vous lancer dans la culture d'arbres fruitiers nains.

ET SI VOUS PLANTIEZ DES ARBRES FRUITIERS NAINS ?

Quelles sont les caractéristiques des arbres fruitiers nains ?

Il s'agit d'arbres de petite taille, qui donnent des fruits semblables à ceux que produisent les arbres traditionnels, tant visuellement que gustativement.
Ce sont donc des arbres adaptés aux petits espaces, qu'il s'agisse de jardins exigus, de balcons ou de terrasses, puisqu'ils peuvent s'épanouir en pleine terre, en pot ou en bac. Leur hauteur maximale oscille souvent entre 1 mètre et 1,50 mètre selon les variétés. Généralement, leur tronc fait une cinquantaine de centimètres de long et s'apparente à une tige relativement fine, d'où partent quelques branches sur lesquelles se développeront les fleurs, puis les fruits.
Enfin, les mini-arbres fruitiers sont dans la plupart des cas autofertiles, ce qui signifie qu'ils fructifient sans qu'il soit nécessaire de planter un 2e sujet à proximité.

La petite taille de ces arbres est un atout majeur : ils peuvent se loger aisément dans vos espaces extérieurs. Mais ce n'est pas tout : ils sont faciles à soigner et à protéger, des gelées hivernales lorsque cela est nécessaire, ou des oiseaux un peu trop gourmands. Et s'ils sont en pots, ils peuvent se transporter aisément si vous déménagez.

 

 

Comment les planter ?

En pleine terre, le mini-arbre fruitier se plante exactement comme son homologue de taille standard : vous avez en revanche la possibilité de réduire les distances entre les sujets en les espaçant d'1,50 mètre seulement. Creusez un trou d'environ 40 cm de profondeur, si possible 1 à 2 semaines avant d'y planter votre arbre. Comme pour les pots ou bacs, vous pouvez y placer une couche de drainage, qui sera particulièrement utile dans les terres argileuses.

En pot ou en bac, vous devrez vous procurer des contenants de grande capacité, d'au moins 25 litres (40 à 50 centimètres de diamètre), de préférence en terre cuite, ou en fibre de terre. Vérifiez au préalable que ces récipients sont troués en leur fond. Comme pour toute plantation en pot, placez tout d'abord une couche de drainage - graviers, billes d'argile -, qui évitera aux racines de pourir, puis ajoutez du terreau, sans lésiner sur la qualité. Si vous en avez la possibilité, utilisez un mélange de terreau et compost, respectivement 50 % et 30 %, et de perlite ou autre matériau drainant pour les 20 % restants. Un peu de terre de jardin incorporée dans ce mélange permet aussi de mieux garder les éléments nutritifs et l’eau.

Dans le cas des racines nues, avant de placer votre arbuste dans le trou / dans le pot, prenez soin d'en éliminer les racines abimées ou trop longues, puis procédez au "pralinage" desdites racines, qui consiste à les enduire d'un mélange d'eau et de terre. Il vous faudra bien démêler les racines, afin qu'elles puissent bien s'étaler dans le trou de plantation et ne pas rester groupées en un "chignon", préjudiciable à leur croissance future.
Votre arbuste est alors prêt à être planté : laissez le "point de greffe" visible, s’il y en a un, à la base de la tige. Ce point est une petite cicatrice facilement identifiable, placée au bas de la tige principale de votre arbre. Une fois la plantation réalisée, arrosez et paillez la surface.


Sont-ils difficiles à entretenir ?

Les petits arbres fruitiers sont plutôt simples à entretenir : une fois par an, après la fructification et hors période de gelée, vous pourrez les tailler pour les éclaircir. Le rempotage se fera en fin d’hiver, s'ils ne sont pas en pleine terre, ce qui vous permettra de remplacer le terreau.
Si vous n'avez pas de place pour un contenant plus grand ou que le rempotage est difficile à réaliser, vous pourrez vous contenter d'un "surfaçage", qui vise à éliminer l'ancien terreau pour en mettre du nouveau. Au bout de quelques années, on peut les planter au jardin ou les mettre dans un plus grand bac.
Si vos petits fruitiers sont en pleine terre, prenez soin d'épandre à leur pied du compost, de préférence au début de l'automne.

Vous avez d'autres questions sur les petits arbres fruitiers ? Consultez notre sélection de fruitiers adaptés aux petits espaces et contactez-nous si besoin. Nous serons ravis de pouvoir vous aider.

Des dessins uniques

Des dessins uniques pour transmettre notre passion

À la manière de la séquence phare de l’émission, notre coach paysagiste met en dessin vos projets et notre savoir-faire.

Une marque célèbre

Une collaboration unique pour une ambition partagée

Avec la collaboration de France 5, de Stéphane Marie et de l’émission, l’histoire des plantes SILENCE, ça pousse ! a commencé en 2016. Cette rencontre est née d’une volonté commune : partager nos savoirs et rendre accessibles et ludiques les conseils de jardinage les plus pointus.

Producteurs de végétaux francais

Des producteurs reconnus sur le marché du végétal

Un groupe de PME familiales et coopératives, spécialisées dans le végétal, a uni ses compétences pour élaborer les produits de la marque SILENCE ça pousse! et vous accompagner pour plus de nature dans votre quotidien.

Notre expérience du coaching

Un accompagnement personnalisé

Nos articles, nos conseils, nos produits et bien sûr notre coach, vous accompagnent pour répondre à toutes vos questions et vous aider à passer à l'action.

Notre coach vous répond gratuitement Notre coach vous répond gratuitement
Notre coach vous répond
gratuitement